Un hôtel ancien, des événements étranges...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Aki Newt Amada. Et Anami Eli Amada.

 :: Avant de rp :: Les présentations :: Les présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 31/05/2017
Mer 31 Mai - 15:57
Suis-je donc fou ?


Jumeau Amada
♦ Nom civil : Amada
♦ Prénom(s) : Aki et Anami. 
♦ Age : 21 ans.
♦ Orientation sexuelle : Inconnu.
♦ Origine :New-yorkais.
♦ Fonction : Libraire.
♦ Pouvoir : Nothing.


I'm FABULOUS!


Notre jeune homme a un physique plutôt agréable à l’œil. Avec ces longs cils, sont regard enfantin et son sourire d’ange, il en fit craqué plus d’un. Il a la peau laiteuse, les cheveux d’un beau vert coupé court dont quelques mèches viennent, rebelles, habillées son front. Il porte souvent des colliers ou des bracelets, il aime s’habillé de vêtement ample et possède pas mal de piercings. Il a un rire très franc et un regard perçant, c’est un jeune homme que l’on prend souvent pour plus jeune qu’il ne l'est. Ces iris sont d’un vert intense qui illumine les regards et il est assez petit pour un garçon. Sa silhouette est svelte, aidant à son apparence juvénile. On pourrait s’arrêter là, s’il n’y avait pas Anami. Partageant un corps commun, elle est habituée depuis toujours à ressembler à son frère jumeau. La seule différence est qu’elle adore portée des robes, et qu’elle a de très longs cheveux. Elle sourie toute aussi franchement que lui, mais est un peu moins maniérée.




Je suis fou, et vous?


Bonjour, je m’appelle Aki. Alors, on m’a demandé de me présenter en quelques mots. Donc je suis quelqu’un de plutôt enjouée, j’ai un sale caractère et peut devenir facilement bougeons. Je me cache pas mal derrière de grand sourire, mais je vous rassure, je pardonne assez facilement. Je suis pas mal dupe, il paraît, mais je ne m’en plains pas vraiment. Sinon, j’aime les bonbons et tout ce qui est sucré de manière générale et je suis assez enfantin, donc. Je n’entends pas par-là immature, mais disons que j’aime les peluches, les chocolats chauds au pied du lit et rire pour rien jusqu’à en avoir mal aux côtes. Je suis parfois un peu méfiant, c’est ma sœur qui me pousse à ça. Je suis très complice avec elle ! Même si ça embête un peu toute ma famille, m’enfin soit ! Je passe la parole !

Salut les gars ! Alors moi c’est Anami, je suis la sœur jumelle de cette tête d’algue. Je suis une fille très souriante, mature, perspicace et pas mal malicieuse. Je devine facilement à travers les autres, contrairement à lui. J’adore les fraises, mais je suis plus salé que sucré de manière générale. Je sais être très sérieuse, mais je garde un sourire en toute circonstance ! La vie est trop courte que pour pleurer, c’est mon adage ! J’aime beaucoup mon frère, mais je n’aime pas qu’il s’enferme comme ça par rapport aux autres. Il ne le dit pas, mais il est devenu très timide après mon départ haha ! Sinon, je boude facilement et surtout je suis très rancunière. Voilà, je n’ai pas grand-chose à dire de plus. Mais dans la vie je suis aussi bavarde que lui ! Même si je suis moins curieuse.





Il était une fois...


Le ciel était couvert, les nuages étaient d’un bleu foncé, tirant sur les gris, et étaient terriblement bas dans le ciel. Tout présageait à un gros orage, les enfants avaient donc décidé de sortir à l’insu de leurs parents pour aller courir dans le champ et regardé la foudre fendre les cieux. Ils adoraient ça. Souvent les soirs de tempêtes, ils prenaient place devant la grande fenêtre de leur salon, avec des couvertures et des chocolats chauds pour regarder le ciel se déchiré et les vents balayer le monde avec force. C’est ce qui les avaient poussés à sortir ce jour-là. Leur famille était assez simple, mais très proche. Un papa très gâteau, près à tout pour ces petits anges et une maman reine de la cuisine, qui prenait plaisir à faire des gâteaux et des crêpes dès que possible ! Le seigneur leurs avait accordé deux jumeaux plein de vie et débordant d’une santé sans fail. Rien ne couvrait l’horizon de leurs futurs.

Rapport policier de l’année 2012, la victime âgée de seize ans à subit de nombreuse brûlure et un violent choc cardiaque qui à provoquer la mort. La source est identifiée, l’orage dû à la tempête. Elle a été frapper aux alentours de vingt heure, heure locale et a été amené à l’hôpital une heure après. Sans succès. Son frère et sa mère sont les seuls témoins de l’incident. – Fin du Rapport.

Aki a toujours été un garçon très souriant, il avait promis à sa sœur étant petit, de sourire avec elle quelques soit les circonstances et c’est ce qu’il c’était toujours efforcé de faire. Ainsi, le jour de son enterrement, il affichait durement un sourire presque froid et remplis d’une tristesse sans nom. Lui qui avait toujours été très complice avec ses parents, se retrouvaient plus seul que jamais. Ces derniers ne comprenant pas son acte, qu’ils jugeaient sans cherché à comprendre. Perdre leur seule fille les avait beaucoup changée. A chaque fois que leurs yeux ce posé sur Aki, ils voyaient en lui la jeune Anami, ils ont donc appris à ne plus le regardé avec les années. Notre jeune garçonnet a donc appris à se taire et c’est enfermé dans sa solitude. Il se contentait de vivre le plus discrètement possible, ménageant du mieux qu’il peut ses parents.

A sa majorité, il décida de sortir, prenant la voiture de ces parents. C’était un soir d’orage, et il avait décidé de conduire jusqu’au falaise, face à la mer pour aller le regarder. Était-ce inconscient ? Très certainement, c’est sans doute ce qu’il se passe quand on s’efface tant d’année. On s’oublie jusqu’à ne plus faire le moindre effort pour survivre. Il était donc là, face à la mer, regardant les vagues s’écraser avec force, poussé par le vent. C’était beau, c’était triste. La pluie lui battait le visage, il en profita pour rompre en silence cette promesse d’enfance, pleurant loin des regards et pour la première fois, la perte de sa jumelle. Il ne c’était jamais accordé le luxe de la tristesse ou de la culpabilité. Il était rentré très tard, voulant sans doute que ces parents s’inquiètent et lui prête donc un peu d’attention. Mais rien ne fut comme ça, ils l’ignoraient presque. Aki ne put même pas s’en vexer, il avait pris l’habitude. Il se contenta donc de leur sourire.

Quelques jours après son anniversaire, Aki fit une découverte très troublante. Il avait été invité au lycée pour remplacer un condisciple qui c’était brisé la jambe en jouant au football. Une consœur pour être plus exacte, il avait donc dû apprendre son texte et porté une perruque pour monter sur scène à sa place, en l’échange de rémunération. Ça lui faisait assez plaisir de pouvoir filé un coup de main, mais il avait le tract. Il n’était pas du tout habitué à ce qu’on pose autant de regard sur lui. Il avait donc essayé de faire le vide, face au rideau, alors que quelque minute à peine avant le commencement. Il arriva étonnamment bien à ce vidé l’esprit, au point qu’il eu l’impression de plongé dans des ténèbres profondes. Quand il revint à lui, la pièce était finie, il était dans les vestiaires, de nouveau habité normalement, perruque à la main. Que c’était-il donc passé ? Il essayait de se rappeler, mais c’était flou. Il entendit alors une voix, une voix familière, qu’il n’avait jamais pu oublier. Anami ! Il se retourna très surpris, près à sauter dans les bras de sa sœur comme tant de fois auparavant, mais il était seul. Avait-il rêvé ? Mais ça semblait si réel. Les autres élèves vinrent le retrouver et la journée passa sans plus de surprise.

Le soir venue, il la vit en rêve, toute souriante. Elle lui parlait, elle lui expliquait. Elle n’était plus aussi loin, elle pouvait revenir si c’était son souhait. Ils allaient à nouveau partager un corps comme avant leurs venus au monde, quand ils étaient encore entremêlés dans le ventre de leurs mères. A son réveille, Aki pleurait de joie. Anami, il pouvait la sentir ! Il posa une main sur sa poitrine, oui elle était là ! Elle était revenue ! Il était tellement existé qu’il bondit de son lit pour aller en avertir ces parents. Quelle erreur, ils l’avaient regardé, comme jamais depuis tant d’année et il put lire dans ces yeux, cette peur, cette colère, cette tristesse. Tout son enthousiasme s’envola. Anami lui dit que c’était inutile, ils ne pourraient pas comprendre. Mais son frère était borné ! Il avait essayé de leurs faire comprendre, et au bout d’un moment il finit par être obligé de consulté un psychiatre. Il finit même par être diagnostiqué comme fou. Ils allaient l’interné, ils allaient lui arracher Anami ! Il s’y refusait ! C’était impensable ! D’un accord comment, les jumeaux pris la décision de partir la nuit même, quand tout le monde serait assoupi.

Le temps se couvrant, on sentait bien que l’orage pointait. Aki souri, l’avion avait atterrie une heure avant, la ville leurs paraissaient incroyable ! Il s’étira fatigué du voyage et prit place dans un petit café. Il avait pu retirer une bonne partie de ces économies et avec son diplôme de littérature en main, il se s’en faisait pas vraiment pour son futur. Ni pour celui de sa sœur. Il lui avait trouvé de quoi s’habillé, se maquillé et se faire belle et lui avait fait une valise distingue à la sienne. Ainsi chargé, regardant par la vitre en attendant le café qu’il avait commandé, il laissa son esprit vagabondé un instant. Qu’allait-il faire tout de suite ? Où allait-il dormir ? Y avait-il des hôtels dans le coin ? Comme en réponse à ces questionnement silencieux, il entendit deux personnes au bar discuté d’un sombre hôtel bourré de rumeur plus étrange les unes que les autres. Il se leva pour demander de plus ample explication et sa décision fut pris dans la seconde. Parfait ! Le destin lui souriait ! Quelques jours à peine après y avoir emménager il trouva même un travail dans une librairie tout près. Le gérant se faisait vieux et il pourrait tenir la boutique un jour sur deux. Le patron devint une figure paternelle à ces yeux, et la seule personne à qui il parla d’Anami. En effet, celle-ci s’invitait volontiers, ravis de pouvoir travaillé à son tour pour aider son frère.






♦ Pseudo HRP? :Comment doit-on t'appeler?
♦ Parles nous de toi : 20 ans, un peu folle,j'adore la bio et le dessin. J'ai une
addiction aux peluches et aux coussins.
♦  Comment es-tu arrivé ici? : La voix dans ma tête m'a guidée.
♦ Quelque chose à nous dire? : Quelque chose à nous dire? : Fenouille = Herbe ombellifère vivace d'Europe et d'Asie, aux feuilles à découpures filiformes, dont les gaines charnues de la base des feuilles sont consommées comme légume ou employées à usage aromatique.
♦  Avatar : Amami Rantarou de Danganronpa 3 pour Aki. Enkidu de Fate Strange Fake pour Anami


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 01/05/2017
Mer 31 Mai - 20:19

Tu es validé(e)
Nous te félicitons.


Petit commentaire sur la fiche.

Tu peux dès à présent aller faire les recensements juste ici > http://dante-s-cove.forumactif.com/f6-les-recensements
Tu peux aussi faire ta demande de rp qui se trouve juste ici > http://dante-s-cove.forumactif.com/f14-les-demandes-de-rp
Mais aussi si jamais tu as envie tu peux aller faire ta fiche de liens qui se trouve ici > http://dante-s-cove.forumactif.com/f7-gestion-du-personnage

Nous te souhaitons un agréable séjour à l'hôtel Dante's Cove.

Cordialement le staff de Dante's Cove.

anglycanne sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dante's Cove :: Avant de rp :: Les présentations :: Les présentations validées-
Sauter vers: